Go to contentGo to menuGo to searchGo to the news list

MitoVasc : physiopathologie cardiovasculaire et mitochondriale


Main navigation

    Search

    Breadcrumb

    Caillon and Al

    Caillon and Al

    • Share this page on social networks
    • E-mail this page

      Send by mail


      Separated by coma
    • Print this page

    L'angiotensine II dilate les artères en activant le système immunitaire

    24 October 2016

    Un élément clé dans le Yin et le Yang des effets des récepteurs de type 2 de l’angiotensine II (AT2R) dans la protection cardiovasculaire.

     

    Une étude réalisée conjointement par le laboratoire BNMI (INSERM UMR 1083 – CNRS UMR 6214 ; futur MITOVASC) et l’équipe 7 du CRCNA (INSERM UMR 892 – CNRS UMR 6299) à Angers.

    Cette étude démontre un rôle entièrement nouveau de l'activation du récepteur AT2R sur les lymphocytes T mémoires qui entraine une production d’interleukine-17 dans la paroi artérielle quand celle-ci est soumise à une augmentation chronique du débit sanguin. Ceci entraîne un remodelage expansif (augmentation de diamètre) et une artériogenèse des artères permettant un meilleur débit sanguin dans les tissus irrigués. Le transfert de cette découverte à la clinique représenterait un nouvel espoir dans la lutte contre les pathologies ischémiques comme les troubles coronariens voire aussi l'athérosclérose qui implique aussi une réponse inappropriée des cellules de l’endothélium vasculaire aux forces de cisaillement induites par le débit sanguin.

    Cette étude, publiée dans le journal de la société européenne de Cardiologie (Cardiovascular Research) a fait l’objet d’un commentaire éditorial élogieux mettant en perspective l’importance de la découverte et ses retombées cliniques potentielles.

    Commentaire éditorial.

    Article.